No Logo

1800
Spectateurs
3
Partenaires
L'association Echos Electrik, en partenariat avec la Fondation Rambourg, présente le projet No-Logo, un centre artistique mobile et éphémère implanté dans l’espace public et accueillant des activités qui engagent artistes régionaux et créations numériques.
Contact
Nesrine Limem
nesrine@fondationrambourg.org
+216.71 781 467
No Logo est un projet mobile qui se déploie à l’intérieur de La Bulle, une structure gonflable nomade implantée dans l’espace public. Le projet est présenté au public sous la forme d’une tournée qui traverse les trois villes de Kairouan, El Kef et Bizerte. La présence de No Logo constitue un point d’attractivité festif, tout en apportant aux habitants un espace d’appropriation ouvert aux dialogues, à l’apprentissage et à la diffusion artistique.

La deuxième édition de No Logo a été soutenue par la Fondation Rambourg Tunisie - مؤسسة رامبورغ تونس, AFAC - The Arab Fund for Arts and Culture, l’Institut français de Paris, la Mairie de Paris et l’Institut français de Tunisie

En questionnant les outils de création numérique, les contenus artistiques proposés au sein du projet No Logo seront les fruits de résidences artistiques, organisées en amont de la tournée, entre artistes en provenance des régions ciblées et artistes de la région de Tunis et de l’étranger. 

En partenariat avec des artistes et le collectif La Bulle, des concerts de musique électronique, performance de danses, des créations plastiques, des projections vidéo, au total cinq créations artistiques seront présentées au public comme résultats de ces résidences.

La transmission de compétences étant un des objectifs principaux de ce projet, des ateliers d’initiations aux outils de créations numériques ont été proposés au public durant les deux jours de présence de la Bulle dans chaque ville.

No Logo s’immisce dans les espaces en manque d’équité culturelle. Deux axes guident cette démarche :

  •    La transmission de compétences par le biais de la pratique 
  •    La collaboration en établissant des partenariats avec les forces vives des territoires visités.


Ces deux axes invitent à co-construire en commun et en direction des bénéficiaires, des actions d’exploration et d’expérimentation pour fabriquer ensemble les contenus du projet.

Le projet se pose en médiateur entre les habitants, les acteurs du développement local et les artistes. La gratuité de ses activités et son ancrage dans les territoires ciblés permettent d’encourager l'accès du grand public à ces différentes pratiques et abolissent les frontières d’accessibilités économiques.